Cedra

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Envoyer cette page à un amiAjouter aux favoris

Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde.

Jean d'Ormesson, Voyez comme on danse

Votre contact:

Marie Pierre Hoareau

Danse/Théâtre

Stage d'écriture théâtrale COMPLET

Dates : 14 et 15 octobre 2020

Objectif : Partir de presque rien : le souvenir d’un regard, d’une attitude, d’une expression, ou bien de celui d’une situation marquante, comme photographiée mentalement, ou encore de l’empreinte laissée par une émotion forte, et chercher les mots les plus justes, les visages, les lieux avec et dans lesquels écrire ; inscrire une histoire. Faire naître des dialogues, des monologues, le début d’une pièce à venir, le reste du temps mettre en voix à plusieurs, pour, en fin d'atelier faire entendre l’écrit, voir comment ça sonne et ça interpelle, comment ça tient sur le plateau.

Public visé : Artistes, comédiens, auteurs, encadrants en pratique théâtrale et amateurs d’écriture et de théâtre, sans prérequis

Intervenante : Sabine Tamisier. Après un parcours d’études théâtrales à l’Université d’Aix-en-Provence et dans le département Écrivains Dramaturges de l'ENSATT (Lyon), Sabine Tamisierse consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture théâtrale de ses propres projets et répond aussi à des commandes de la part de compagnies de théâtre de différentes régions.

Ses pièces sont publiées pour la plupart aux Éditions Théâtrales :Los Niños ; Lorsque au petit matin parut l’Aurore aux doigts de rose ; Où est la terre de Zimako ? ; Anatole et Alma suivi de L’Histoire d’Anna ; Galino ; Nina ? (Épilogue), Sad Lisa.

Horaires : De 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

Lieu : Quai des arts à Veynes

Participation aux frais pédagogiques : 20 € ; chèque à l’ordre du Trésor public

Rens.: 04 86 15 33 76

Petite histoire du théâtre amateur dans les Hautes-Alpes

Zoom sur Gaby Laboucarie

De qui est faite l’histoire artistique du département en matière de théâtre amateur ?

D’une multitude de nom et de visage bien entendu, mais parmi ceux-là, il y en a un : celui de Gaby Laboucarie qui a particulièrement façonné la vie amateur et théâtrale du département telle qu’on la connait aujourd’hui.

Née en 1913 à Marseille, Gaby Laboucarie s’installe à GAP dans les années 1940, pour y exercer son métier d’assistance sociale au Département. C’est en parallèle de cette carrière que Gaby Laboucarie va pendant près d’une cinquantaine d’années, construire un monde de théâtre amateur dans les Hautes Alpes.

Elle commence d’abord et simplement par rejoindre une troupe de théâtre déjà existante : la troupe des Chardons bleus, troupe de variétés mêlant chansons et saynètes, qui rencontre un vif succès auprès de la population locale.

Puis elle décide en 1954 de créer sa propre compagnie « Théâtre en liberté » avec laquelle elle joue, met en scène, forme des acteurs, organise des stages avec des professionnels, explore un répertoire théâtral et littéraire, riche et varié, et promeut activement l’image du théâtre amateur. Parmi le comité d’honneur de la compagnie du théâtre en liberté, on pouvait alors compter : le Préfet des Hautes-Alpes de l’époque, des Conseillers généraux, le Maire de Gap, le Procureur de la République, l’Inspecteur d’académie.

En 1980 cependant, des divergences au sein de la Compagnie, l’incite à changer de cadre associatif. Elle crée alors le petit théâtre de Fontreyne et en 1984, une nouvelle compagnie, qu’elle appellera les « Mots dits ». Plaisant jeu de mots qui relève à bon escient, pour une troupe de théâtre, l’importance des mots, de la culture, du dire, du verbe.

Soucieuse de s’inscrire dans une dynamique toujours plus large et coopérative, elle fait de sa compagnie la première compagnie des Hautes Alpes à s’être affiliée à une Fédération nationale : la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre Amateur). Elle emmènera également sa troupe à Moscou en 1991 dans le cadre d’un festival mondial de théâtre pour enfants.

Il ne lui manquait plus que l’initiative d’un festival de théâtre amateur dans les Hautes Alpes pour être une complète ambassadrice de cet art ; c’est ce qu’elle fera en 1981. Festival qui existe encore aujourd’hui et qui porte désormais son nom : le festival Gaby Laboucarie* qui a lieu normalement chaque année depuis 39 ans lors du week-end de l’ascension.

Cette femme, caractérisée, dans les souvenirs de ceux qui l’ont côtoyé, par une « grande prestance », aura le parcours d’une femme sans enfants qui aborde la création d’un point de vue artistique ; fécondité que le FNCTA saluera à sa mort en 2005 en la décorant d’une médaille d’or.

Un parcours en crescendo donc et un goût pour le théâtre qui même en maison de retraite ne l’aurait pas quitté ; on dit d’elle qu’elle continua à dispenser des ateliers aux résidents.

* Annulé cette année en raison du COVID 19

Formations Cedra 2020 2021 ...

Comme chaque année le Cedra proposera tout au long de l'année un ensemble de modules de formations à destination des acteurs culturels de notre département.

Ces modules courts d'une journée ou deux se veulent accessibles au plus grand nombre et affichent un tarifs de 10 Euros jours.

Ils ambionnent de vous permettre de perfectionner, d'apprendre d'enrichir votre pratique et de découvrir.

Ces formations revètent un caractère technique, administratif ou artistique.

La volonté du Cedra est de s'adresser en particulier à son coeur de cible mais aussi de pouvoir s'adresser aux acteurs relevant d'autres champs: social, médiation, jeunesse...

Elles sont élaborées à l'initiative du Cedra ou en partenariat et se déroulent sur l'ensemble du terriotire Haut-Apin.


Le site du Conseil départemental des Hautes-Alpes

CEDRA
Site Fangerots - 117 route de Veynes
05000 GAP     Tél. : 04 86 15 33 70