Cedra

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Envoyer cette page à un amiAjouter aux favoris

Château de Montmaur

Le château s’embellit pour la prochaine saison estivale

Attendus depuis plusieurs années les travaux sur les abords extérieurs du Château de Montmaur - Domaine départemental vont permettre un embellissement, une valorisation des lieux ainsi qu’une meilleure circulation des publics autour du site.

L’opération dénommée : Confortement et restauration de l’escalier sud et du mur du château de Montmaur a débuté à l’automne 2018. Travaux 2019 château

Elle vise à reprendre entièrement le grand escalier d’honneur extérieur que le temps avait très fortement dégradé et qui était fermé à la promenade depuis 2007.

Ce cheminement avait été repris à la fin du XIXe début XXe. Les éléments qui en faisaient son caractère, par de larges marches bordées de balustres, avaient été réalisés en béton moulé, qui, petit à petit s’étaient abimés jusqu’à se délabrer de façon dangereuse.

Une grande partie des balustres avaient été retirées dans les années 1970, pour des raisons de sécurité. Elles avaient été remplacées par une bordure de troènes et le grand escalier avait pendant quelques décennies encore conservé son ornementation.

Mais le temps passant, le délitement de ces éléments restant nécessitait une mise en sécurité. Cela imposa en 2008 la fermeture de la circulation piétonne sur cette partie et le retrait des balustres et leurs mains courantes qui risquaient à tout moment de tomber sur la route et les piétons.

Le mur sud surplombant directement la route départementale nécessitait également que l’on s’occupe de lui.

Les pierres se déchaussaient, la margelle se désagrégeait car l’enduit était très dégradé. A la fin du XIXe siècle, les anciens propriétaires du château avaient fait procéder à certains aménagements paysagers.

Ainsi le cèdre de l’Atlas, à l’origine un simple arbre d’ornementation, est devenu gigantesque au point de pousser et fragiliser le mur d’enceinte qu’il côtoie.

Un soin particulier a été apporté au choix des matériaux et des techniques utilisés pour restituer un état le plus proche de celui d’origine.

Après la restauration d’une grande partie du mur sud, les travaux de maçonnerie ont été suspendus le temps de la saison hivernale. Ils se poursuivent néanmoins en ateliers pour la réalisation des différents moulages à partir des modèles d’origine. L’ensemble de ce chantier doit être achevé au plus tard dans le courant du mois de juin pour la réouverture au public.

La réussite de ces travaux de restauration ne pourra que participer à celle de la saison estivale et de ses nombreuses propositions artistiques et culturelles pour le plaisir de tous ceux qui viendront profiter du cadre exceptionnel du château de Montmaur.


Le château et son histoire...

Des siècles d'histoire ont façonné le château, de sa construction qui débute sans doute au XIIIème siècle jusqu'au XXème siècle. Des familles, des hommes ont laissé leurs traces au fil du temps pour nous livrer aujourd'hui un lieu chargé d'histoire. Chaque pièce est marquée de ces empreintes du temps, avec des réalisations artistiques sans pareilles dans l'histoire des Hautes-Alpes.

Un peu d'histoire:

Dans le Buech, aux portes du Pays Gapençais, le château est bâti au pied de la montagne de la Coucherine et des contreforts du massif d’Aurouze, il domine une plaine arrosée par la Béoux, la Sigouste.

Sa construction débute au XIVème siècle, son aménagement et sa décoration s’étalent sur quatre siècles, au cours desquels les familles Aix-Artaud, Montauban, Flotte, Agoult vont laisser leurs empreintes.

S’il subit des transformations dont les plus importantes sont la construction de ses tours rondes en 1590 et la disparition de deux étages suite à deux incendies au XVIIème et XVIIIème siècles, ses grandes salles d’apparat (dont certaines font 150 m2 au sol avec plus de 5 m de hauteur) ont conservé leurs plafonds «à la française» ainsi que de monumentales cheminées en gypse.

On y trouve aussi des décors peints dont les plus anciens datent de la Renaissance ainsi que des portes entièrement sculptées. Ses jardins ont été aménagés au XIXème siècle et le domaine conserve une très belle calade (cour pavée) encadrée par les anciens bâtiments fermiers.

L’histoire préservera ce monument de ses aléas notamment lors de la Révolution. A partir du XIXème siècle, il deviendra la propriété privée de différentes familles parmi lesquelles d’illustres personnages comme Xavier BLANC avocat et politicien Haut-Alpin, membre fondateur du Club Alpin Français, qui redonnera, par les aménagements qu’il fera réaliser, du cachet au château.

Puis les familles Reynaud-Poncet, qui au début du XXème siècle entretiendront le domaine fermier et poursuivront la tradition d’hospitalité en louant à un couple d’Anglais la château qui en feront une pension végétarienne où Jean Giono, entre autres, séjournera.

Au début de la deuxième guerre mondiale, Antoine Mauduit loue et poursuit cette tradition d’accueil en créant un centre de repos pour les prisonniers libérés ou évadés et qui deviendra un lieu de résistance avec l’association de plusieurs hommes dont François Mitterand. Le réseau appelé "la Chaine" est crée.

Dans les années 1970 le château est racheté par M. et Mme Laurens qui pendant plus de 3 décennies vont restaurer les lieux. Ils vont permettre sa protection par son classement au titre des Monuments Historique et l’ouvrir au public à travers des visites, expositions, concerts.

En 2006 le monument sera acquis par le Département qui réouvre le lieu au public et permet ainsi à ce haut lieu patrimonial des Hautes-Alpes d'être partager et redecouvert à l'occasion des nombreux rendez-vous culturels proposés chaque été.

Le site du Conseil départemental des Hautes-Alpes

CEDRA
Site Fangerots - 117 route de Veynes
05000 GAP     Tél. : 04 86 15 33 70