Cedra

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Envoyer cette page à un amiAjouter aux favoris

Résidences au château de Montmaur 2022

Tous les ans le CEDRA accueille en résidence au château de Montmaur des artistes des arts visuels ou des arts vivants issus des Hautes-Alpes pendant les mois de juin, septembre et octobre.

L’objectif est de valoriser, encourager et soutenir la création locale.

Durant cette période, les artistes s’accordent un temps créatif détaché d'impératifs financiers ou sociaux et peuvent avancer sur leur projet en cours.

Comme l'an dernier où le dispositif a été particulièrement sollicité, neuf projets et artistes ont été sélectionnés et seront accueillis:

  • Emma Baffet : travail pictural autour du livre "La maison du nom de la mer",
  • Barbara Fougnon : sculpture, installations, dessin, "Forêt d'hommes"
  • Christophe Galleron : écriture du scénario d' un court métrage "Angelo Fontana" ,
  • Erik Loré : installation sonore, comportemantale et visuelle "Singin' in the rain"
  • Olivier Richaume : La maison du violon, spectacle "Par le Petit Bout de la Lunette"
  • Angèle Pelletier : spectacle "Pour une raison ignore que j'obscure"
  • Pauline Hachette : Compagnie La petite entourloop, spectacle de cirque
  • Anabelle Galat Zarow : Compagnie les tubercules, spectacle de théâtre jeune public
  • Space Piero : création d'un spectacle solo, musiques improvisées

Emma Baffet: travail pictural autour du livre "La maison du nom de la mer"

Titulaire d’un Master obtenu à l’école des Beaux-arts de Clermont-Ferrand, cette artiste plasticienne axe son travail sur les systèmes d’écriture et les mythes de création du monde.

Au travers d’installations et d’éditions, elle explore les thèmes des légendes, cosmogonies, histoires et mémoires civilisationnelles.

Pour cette résidence, Emma Baffet continuera son travail pictural autour du livre « La maison du nom de la mer » récit oscillant entre fiction et réel, proposant une relecture de l’histoire portée par le féminin et les cultures indigènes.

Ce livre se rapprochant de cette thématique appelée aussi écoféminisme mêlera associations d’images, de signes et de motifs.

Barbara Fougnon: sculpture, installations, dessin, "Forêt d'hommes"

Cette artiste propose un univers créé à partir de « petits riens » (bouts de tissus, fil) constituant notre quotidien.

Le caractère intime de ses œuvres se transforme en un caractère universel où chacun se reconnait dans ces gestes et objets empruntés au quotidien.

Actuellement sa création prend une dimension plus imposante et se tourne vers la sculpture, les installations et le dessin.

Pour cette résidence, Barbara Fougnon continuera son projet intitulé "Forêt d'hommes" qui lui permet de renouer avec le modelage, le papier, la terre et le travail direct de la forme.

La volonté est de créer un Homme de Montmaur à partir de la terre de ce territoire.

Ce dernier composera cette petite foule d’hommes, une trentaine, disposés debouts dans leur singularité.

Christophe Galleron : écriture du scénarion d' un court métrage "Angelo Fontana"

Cet artiste plasticien peint, dessine, filme, écrit.

Ayant grandi dans le Champsaur, son travail s’inscrit dans ces grands espaces de montagne, dans cet univers puissant et vivifiant, où l’observation et la fréquentation donnent un sens à la vie et une énergie qui régénère le corps et l’esprit.

Il se concentre sur la place de l’Homme dans un monde complexe et changeant. Voir l'image en grand

Depuis plusieurs années,Christophe Galleron crée ainsi des portraits rêvés qui se déclinent sous diverses formes : films d’animation, dessins, installations.

Pour cette résidence, il commencera le travail d’écriture du scénario d'un court métrage d’animation autour de la figure d'Angelo Fontana mêlé aux transformations du refuge de la Pilatte et à un guide imaginaire.

Ce film terminera la trilogie liée à la figure imaginaire d’Angelo après Piera et Angelo.

Erik Loré : installation sonore, comportementale, visuelle "Singin' in the rain"

Artiste numérique et fondateur de Fées d'hiver, ce plasticien, musicien, vidéaste, a développé des recherches sur la captation du geste en temps réels pour le spectacle vivant et mis en commun des développements informatiques pour les installations numériques.

Impliqué dans de nombreuses coproductions et collaborations avec des artistes, il crée aussi des œuvres numériques qui interrogent la mutation sociale qu'opèrent nos sociétés modernes.

Pour cette résidence, il poursuivra son projet Singin’in the rain, installation comportementale sonore et visuelle composée de 50 parapluies.

Il travaillera la dimension sonore qui complétera ce balai organique plongeant le visiteur dans une dimension hypnotique et contemplative.

feesdhiver.fr

La maison du violon, spectacle "Par le Petit Bout de la Lunette"

La Maison du violon regroupe, promeut et déploie les activités artistiques d’Olivier Richaume, ethnomusicologue et violoniste.

Elle axe ses projets autour du violon au travers d’expositions, spectacles…. et collabore avec d’autres compagnies pour des créations liées au spectacle vivant.

Le répertoire est tourné vers les musiques klezmer et traditionnelles des Alpes du Sud.

Pour cette résidence, Daniel Olmos, comédien et musicien, Etienne Ranger, comédien et clown, Anaël Wünscheils, astrophysicien et Olivier Richaume travailleront la réécriture du spectacle « Par le Petit Bout de la Lunette », fruit dela collaboration d’une équipe scientifique et de l’univers théâtral qui est intimement lié à l’observatoire astronomique des Baronnies provençales à Moydans.

Cela leur permettra de renouveler l’espace de jeu et améliorer les nuits étoilées et l’univers scolaire.

Angèle Pelletier: spectacle "Pour une raison ignore que j'obscure"

Après des études de théâtre et de cirque à Grenoble, Montréal, Genève, et dans les montagnes suisses, cette circassienne revient s’installer dans les Hautes-Alpes, plus précisément dans le Champsaur.

Elle travaille actuellement pour une compagnie de cirque sur un spectacle engagé à la sensibilisation pour la protection de l’environnement.

Parallèlement, Angèle Pelletier donne des cours de cirque et commence petit à petit à être sur des projets de mise en scène de spectacles de cirque.

Pour cette résidence, elle travaillera l’écriture de son premier spectacle dont le titre provisoire est « Pour une raison ignore que j’obscure » et ayant pour thèmes principaux la famille et le souvenir.

Pour cela elle axera sa création sur le travail de clown et jeu d’actrice en expérimentant des improvisations.

Pauline Hachette: Compagnie La petite entourloop, spectacle de cirque

De retour dans les Hautes-Alpes après des années en Belgique, au Brésil et aux Etats-Unis, Pauline Hachette circassienne d’origine gapençaise renoue avec ses amitiés de jeunesse et notamment avec le musicien Jilo Pernin avec qui elle se lance dans la création d’une petite forme hybride mêlant cirque et musique.

Associés à Adrien Merer pour le son, il crée un spectacle utilisant un mat chinois et micro et dans lequel le spectateur est invité à prendre de la hauteur et à entrer dans un monde onirique où la gravité, les forces centrifuges et centripètes font loi.

Pour cette résidence, les trois artistes travailleront leur spectacle dans le jardin du château avec le regard extérieur de Laure Osselin, artiste de cirque.

Anabelle Galat Zarow : spectacle de théâtre jeune public

Anabelle Galat Zarow est comédienne et musicienne professionnelle.

Après un cursus musical au conservatoire (flûte traversière et chant), elle devient comédienne et musicienne au sein de la Compagnie de théâtre itinérant «Pile ou versa» en 1998.

Pendant 15 ans, elle joue et participe aux créations (une vingtaine) de la Compagnie et d’autres. Voir l'image en grand

Peu à peu elle se spécialise dans les spectacles destinés à la petite enfance.

En intégrant la Compagnie les tubercules en 2018, elle crée un spectacle poético-musical Kouak.

Pour cette résidence, cette artiste poursuivra son travail d’écriture et de mise en scène d’un spectacle destiné au jeune public en questionnant la place du livre.

Son intention étant d’interroger notre rapport à cet objet de manière burlesque, poétique et sensible et en tant que support d’expressions plastiques, sonores, visuelles, corporelles et verbales... sensorielles.

Elle sera accompagnée de Robin Vargoz, musicien, et Sandrine Toubon, plasticienne et costumière

Space Piero: création d'un spectacle solo, musiques improvisées

Issue aussi bien des musiques improvisées que des musiques dites « actuelles », les inspirations de Space Piero sont éclectiques et puisent autant dans la création d'ambiances sonores que dans l'écriture harmonique.

Intimistes et métissés, ses motifs musicaux jouent entre écriture et improvisation, associant tout autant des rythmiques groovy, tribales, à des mélodies pop ou jazzy ; que des motifs sériels à des sonorités psychédéliques et électroniques......

Pour cette résidence, il finalisera la création du solo Chill’n groove avec l’intervention de regards extérieurs :

- une costumière scénographe (Ariane Bourgeois Création)
- un regard extérieur professionnel pour faire évoluer le déroulé et la mise en scène du spectacle (intervenant indéfini pour le moment).
- un technicien son et lumière pour peaufiner l'installation autonome et tester la quadriphonie afin de baigner le spectateur dans la matière sonore.

Voir l'image en grand

Le site du Conseil départemental des Hautes-Alpes

CEDRA
Site Fangerots - 117 route de Veynes
05000 GAP     Tél. : 04 86 15 33 70